SENSIBILISATION DON D'ORGANES

IMG 20180320 145446

France Adot à la rencontre des lycéens

France Adot est une association qui oeuvre pour informer et sensibiliser sur la cause du don d’organes, de tissus et de moelle osseuse.

Le mardi 20 mars, ma classe de Seconde D a eu la chance de recevoir une delegation de cette association.

Pour débuter, deux bénévoles de France Adot nous ont présenté l’histoire et les principales missions de cette association, rappelant les enjeux du don d’oragnes.

C’est incontestablement un sujet délicat, notamment en direction de jeunes adolescents qui n’imaginent pas être confrontés à la mort. En effet, cette association interroge notre conscience sur notre éventuelle volonté de donner nos organes après notre mort. C’est pourquoi il fut très intéressant de rencontrer également deux autres intervenants, une dame bénéficiaire d’une greffe de rein et un monsieur ayant accepté que les organes de son fils Benjamin, âgé de 9 ans, décédé lors d’un accident de voiture soient prélevés.

IMG 20180320 153048IMG 20180320 150231

Cette rencontre nous a permis de dédramatiser cette question sensible et de mieux comprendre l’intérêt d’accepter d’être donneur d’organes puisqu’ainsi nous pouvons contribuer à sauver des vies. Il est à noter que désormais chacun d’entre nous est donneur d’oragnes sauf si de notre vivant nous exprimons une volonté contraire. Pour ma part, après réflexion, j’accepte le principe d’être donneur d’organes pour sauver un ou plusieurs adolescents.

PEN Eline

LYCÉE MONTESQUIEU DE LIBOURNE

31, RUE JULES SIMON 33500 LIBOURNE - TÉL.05 57 55 04 50  FAX 05 57 25 26 04 -Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Copyright © 2010 - Site Internet : Création Référencement par Internet Bordeaux - Mentions légales

Site utilisant des cookies.

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris

En application de la directive européenne dite " paquet télécom ", les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs. Ce consentement est valable 13 mois maximum. Certains traceurs sont cependant dispensés du recueil de ce consentement.

S'informer sur le site de la CNIL.